Clinique Juridique de Montpellier

Logo officiel CJM.jpg

Facebook
Instagram
Twitter

Vous rencontrez un problème de nature juridique ?

Vous pouvez contacter la Clinique Juridique de Montpellier :
-Par courriel : clinique.juridique.montpellier@gmail.com
-Directement sur Facebook Messenger

Qu’est-ce qu’une Clinique Juridique ?

Au sens très large, une clinique juridique « legal clinic » dans la langue de Shakespeare est une association dont le but est de permettre à des étudiants de délivrer une information juridique à des particuliers ou à des professionnels. Concrètement ce sont des étudiants qui aident des personnes qui ont des problèmes juridiques. C’est également une forme d’enseignement, calquée sur la médecine qui vise à former les étudiants par la pratique, à l’inverse d’une approche qui serait « livresque ». Il ne s’agit toutefois pas d’un parti pris pédagogique de notre part, nous estimons que les deux approches sont indispensables.

Quel est l’objectif de la Clinique Juridique de Montpellier ?

La Clinique Juridique de Montpellier a essentiellement deux objectifs : confronter les étudiants en droit à la pratique puis permettre de renforcer l’accessibilité au droit auprès des populations les plus vulnérables comme les étudiants que ce soit pour un problème lié à un bail ou à un jeune entrepreneur qui souhaite créer son entreprise et qui a besoin d’assistance sur le volet juridique.

Comment fonctionne la Clinique Juridique de Montpellier ?

La CJM va prendre rendez-vous avec toute personne en faisant la demande dès lors que les critères de vulnérabilité sont remplis. Au cours de ce premier rendez-vous, les bénévoles vont, en autonomie, relever tous les faits nécessaires à la résolution de la demande de patient (un membre du pôle qualité est toutefois présent), aucune solution juridique n’est donnée au cours du premier rendez-vous. Après ce premier rendez-vous, les bénévoles vont résoudre la problématique juridique en essayant de trouver des solutions en rédigeant une information juridique argumentée. Une fois cette dernière rédigée, si elle est validée par un enseignant-chercheur, les étudiants peuvent prendre le deuxième rendez-vous pur restituer l’information juridique auprès du « patient ». À titre subsidiaire, si les critères de vulnérabilité ne sont pas remplis, la CJM va toutefois orienter la personne en faisant la demande vers des personnes plus compétentes (avocats, notaires, associations etc.).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s