Vendredi 6 novembre 2015 – Colloque « L’objet intelligent. Normes, usages, responsabilité »- Montpellier

objet intelligent image 3

Le 6 novembre prochain, une première manifestation scientifique intitulée « L’objet intelligent. Normes, usages, responsabilité », marque le début d’une belle collaboration entre l’Unité de recherche Dynamiques du Droit (UMR-CNRS 5815) et l’institut d’électronique et des systèmes (UMR-CNRS 5214).

Cet événement, porté par les Professeurs Alain Foucaran (IES) et Eric de Mari (UMR 5815), sera l’occasion pour des chercheurs, praticiens et professionnels de tous les horizons d’échanger sur la régulation, les limites et les pratiques managériales associées aux objets intelligents et connectés. Ce colloque accueillera les interventions du Professeur Daniel Mainguy et de Monsieur Malo Depincé.

>Programme de la manifestation au format PDF.

Objet intelligent image1objet intelligent image 2

Objet intelligent ? La formule, telle un oxymore, paraît provocatrice tant la nature même d’un objet semble susciter passivité et soumission. Et l’outil ? Celui qui s’anime dans la main de l’homme tout en restant sous contrôle. Outil de plus, l’objet intelligent ? Ou outil d’un autre genre né d’une vraie rupture, celle de la révolution technologique qui transforme et fonde à nouveau nos modes de vie ? Qu’en sera-t-il alors non seulement de notre domination sur l’objet devenu intelligent mais de notre habileté à l’utiliser au service de nos activités ?
C’est autour de ces interrogations que juristes et scientifiques ont convenu de se réunir, de se connecter tels ces objets qui ne cessent de multiplier les mailles, les conjugaisons et les transports afin de participer à un flux d’ « intelligence », au sens premier. Des régulations, donc des normes ; des limites, donc des responsabilités (cela parle aussi bien au juriste, au savant « sage » qu’au philosophe) ; des pratiques managériales, donc des usages « à force de loi » au coeur de l’entreprise ; des enjeux forts dans tous les domaines, santé, énergie, eau, développement durable, espace numériques…
Un tel phénomène, encore incertain dans son intelligibilité, ce qui est ironique, méritait que des chercheurs, des praticiens s’y penchent de plus près. En quête aussi bien de délimitations que de perspectives nous découvrons, l’oeil écarquillé, l’objet naissant doté d’un qualificatif provocateur et fécond. Au service d’un public souhaité le plus large possible, responsables scientifiques, managers, chefs d’entreprise, consommateurs, nous souhaitons nous éclairer face aux réalités « connectées » suscitant à la fois craintes et nouveaux besoins, destructions d’habitudes et créations de réflexes, demandes d’innovations techniques et de sécurité juridique conjuguant transformations et pérennité.
Faire appel à des spécialistes de philosophie, d’anthropologie, de l’acquisition de la donnée, de son traitement et de sa visualisation, de moyens de communications, d’internet et des assurances ne consiste pas à rassembler autant de carpes et de lapins incapables de communiquer. C’est au contraire s’engager dans une rencontre, préalable à une série d’entre elles, au service d’une véritable transversalité des savoirs et, ici, de ce commun, ou intérêt général que fait naitre cet objet, décidément, intelligent.
Éric de Mari et Alain Foucaran